Ravelry pour les peureux

J’ai pris la décision il y a peu de ne commercialiser mes patrons PDF que sur Ravelry, je saute sur cette occasion pour écrire cet article que j’avais en tête depuis un moment. Vous êtes aussi nombreux à avoir peur de Ravelry qu’à l’adorer. J’ai personnellement mis beaucoup de temps à l’apprécier, en partie en raison de son interface pas très moderne (je ne vais pas vous mentir, on a vu plus sexy en matière de web design) mais surtout faute de savoir utiliser toutes les fonctions qui en font un outil unique pour les passionné(e)s de tricot et crochet.

Je vous fais tout d’abord une petite présentation rapide : Ravelry est une plateforme gratuite qui existe depuis 2007, créée par et pour des passionné(e)s du fil. 
Les designers peuvent s’y créer une boutique afin de vendre leurs patrons PDF, les usagers peuvent s’y créer un compte pour partager leurs réalisations, leur stock de fil et acheter des patrons aux designers qu’ils pourront télécharger sur leur ordinateur et / ou dans leur bibliothèque Ravelry, formidable outil de stockage qui permet d’avoir accès à tous ses patrons du moment qu’on a une connexion internet. 

Au delà de ces fonctions basiques, Ravelry met l’accent sur la communauté en nous permettant de créer des groupes, des forums de discussions, d’ajouter les autres usagers en amis et de voir ce qu’ils tricotent ou aiment (attention piège : on peut découvrir 235789 nouveaux patrons et fils canons à la minute). 
Ravelry permet de voir les modèles portés, par de « vraies personnes » (je mets des guillemets car les designers ne sont pas de fausses personnes je pense que vous voyez très bien ce que je veux dire par là) dans différentes tailles, différents coloris et tricotés avec différents fils. Ça c’est pour moi un outil fabuleux aussi bien pour les clients que pour nous les créateurs.

Je fais une toute petite digression avant une visite détaillée de la plateforme pour vous expliquer mon choix de ne plus, pour le moment en tout cas, vendre mes patrons ailleurs que sur Ravelry. Comme je vous l’écrivais la semaine passée je fais la grande remise en question des 10 ans d’activité et j’ai besoin d’aller travailler ailleurs, voir du monde et apprendre de nouvelles choses. Je ne compte pas arrêter de faire des patrons de tricot, mais je vais avoir moins de temps à y consacrer et je souhaite donc simplifier au maximum les parties administration / gestion de ma petite entreprise, partie qui me prenait énormément de temps. Je ne garde donc qu’une plateforme de vente et pour cela Ravelry s’impose face au site internet basique : tout est automatisé, il n’y a jamais de bug, les patrons achetés par les clients sont stockés dans leur bibliothèque et on peut envoyer des mises à jour si on fait une modification sur un modèle. On peut me contacter via la messagerie ou via le forum (le forum c’est super car les questions posées profitent alors à tous). Tout est centralisé et c’est extrêmement pratique pour moi. Par ailleurs je trouve ça très intéressant pour les gens qui veulent tricoter un de mes modèles de voir les versions des autres et de pouvoir échanger avec eux.

Je trouve aussi que les possibilités d’échange avec les autres sont bien plus sympa qu’avec Instagram par exemple. Pendant des années, j’ai rencontré mes ami(e)s tricot via Instagram. Depuis quelques années je trouve que ce réseau a complètement perdu de sa spontanéité et qu’on est parasités par un devoir de performance via les algorithme à la con dont on est affranchi sur Ravelry et je n’y rencontre d’ailleurs plus personne. 

Ravelry fait peur à certains car par défaut il apparaitra en anglais. Vous pouvez, tout en bas du site, cliquer « français ». 100% du site n’est pas traduit mais pour les fonctions de base ça fonctionne très bien.

Comment fonctionne Ravelry ? 

La bonne nouvelle c’est que vous n’êtes pas obligé(e) de vous créer un compte pour pouvoir consulter les modèles en vente sur Ravelry ou pour l’acheter. Vous pouvez vous rendre sur les boutiques des designers, cliquer sur un patron puis le payer par PayPal ou carte bancaire. Vous recevrez un lien après le paiement pour télécharger votre patron au format PDF. 

Ma page boutique sans connexion
Une page patron sans connexion
La fenêtre d’achat

Si vous achetez un patron dématérialisé sur un salon de tricot par exemple (sur mon stand ou sur le stand d’une marque de laine qui proposerait des kits patron + fil), il est possible que vous repartiez avec un code à usage unique pour télécharger le modèle gratuitement sur Ravelry. Vous aurez peut-être même un lien ou QR code qui vous dirigera vers cette page sur laquelle vous taperez le code promo pour télécharger le modèle. 

Cette page vous permet de télécharger un modèle directement avec un code.

Vous pouvez aussi utiliser les codes promo via la page du modèle, quand vous cliquez sur « acheter » on vous propose 3 modes de paiement : CB, PayPal ou coupon de réduction. 

Si vous aimez le tricot (c’est sûrement le cas si vous êtes ici), Ravelry c’est quand même plus fun avec un compte. Vous pourrez si vous êtes inscrit(e), en plus du simple achat de patron comme expliqué plus haut, profiter des toutes les fonctionnalités axées sur la communauté. Vous pourrez une fois que vous avez acheté un patron, le glisser dans votre bibliothèque. Vous y aurez ainsi accès partout tout le temps, même si vous avez oublié votre patron. 

La bibliothèque de Peggy

Vous pourrez liker des patrons, des designers ou des fils et ainsi garder trace de vos favoris que vous pouvez organiser.

Vous pourrez ajouter des amis et voir ce que vos amis tricotent ou likent. C’est super pour échanger et faire des découvertes. 

On peut voir ici que j’ai une amie fan de cagoules

Vous pourrez créer des « projets ». Quand vous créez un projet vous y reliez le patron et le fil que vous utilisez, vous pouvez noter toutes les infos que vous voulez : votre échantillon, votre taille d’aiguilles, vos modifications ou remarques… Les fiches projet sont très utiles pour vous mais surtout pour les autres. En effet, quand vous créez un projet à partir d’un patron, il sera alors visible depuis la page du patron chez le designer ! 

Une fiche projet bien complétée
Une autre fiche projet bien renseignée

C’est comme ça qu’avant d’acheter un modèle vous pouvez aller le voir dans différentes versions, voir un peu quels fils les autres ont utilisé (ça aide beaucoup si on ne souhaite pas utiliser le fil préconisé par le designer) ou s’ils ont des remarques sur le modèle. Si vous aimez le projet de quelqu’un vous avez peut-être les mêmes goûts ! N’hésitez pas à aller voir ses autres projets, son profil et à le demander en ami vous verrez ainsi ce qu’il like et tricote. 

Sur la fiche projet du même modèle que plus haut avec connexion, on a tout un tas d’autre options
Ici quand on clique sur les projets on voit les version des autres ! En cliquant sur « avancé », on peut même ajouter des critères de sélections dont la langue dans laquelle les notes sont écrites.

La partie « fils » est également très pratique : vous pouvez rechercher les fils correspondant à tous les critères que vous cochez. Par exemple si vous cherchez un fil alpaga bouclé qui se tricote en 5 mm, vous choisissez toutes ces options et vous verrez apparaitre la liste des fils qui correspondent à cette description. 

Sur la gauche dans la partie « recherche avancées » des fils, on peut cocher tous les critères qui nous intéressent.

Vous pouvez aussi aller sur la page d’un fil, et trouver des idées de modèles à réaliser avec.

Voici la page du fil Damya
Et les projets qui y sont associés

Vous pouvez rentrer tout votre stock de laine selon le même principe que les projets et obtenir des idées de patrons à y associer.

Vous pourrez vous inscrire dans des groupes autour d’un thème ou d’un designer. Par exemple ici sur mon groupe on peut voir tout ce que les membres tricotent, et on peut participer au forum pour poser des questions, voir les questions des autres ou juste papoter. C’est souvent sur les forums Ravelry qu’on organise les Kal (Kal = Knit along, c’est quand on tricote à plusieurs dans un temps donné un modèle ou plusieurs modèles sur un thème c’est très sympa pour échanger). 

Les merceries sont elles aussi de la partie ! Vous pouvez faire des recherches pour trouver une mercerie dans un endroit précis. Quand vous entrez un fil dans votre stock, vous pouvez d’ailleurs indiquer le revendeur qui vous l’a fourni. Les merceries qui le souhaitent peuvent vous vendre en magasin des patrons grâce au programme « Local yarn store ». Si vous choisissez un modèle en boutique, votre commerçant encaissera le montant du patron avec le fil qui va avec que vous aurez sûrement acheté. Si vous avez un compte Ravelry le patron sera glissé dans votre bibliothèque, sinon on pourra vous l’imprimer ou vous l’envoyer par mail. À la fin du mois les merceries reversent aux designers dont elles ont vendu les patrons le montant des ventes moins une commission.

Au delà de l’aspect pratique, beaucoup de gens se font des amis grâce à Ravelry. La plateforme a su garder sa spontanéité et je trouve qu’en définitive le design peu glamour est un plus : pas de poudre aux yeux, les designers ont tous la même base de boutique on ne se fait pas avoir par l’enrobage et on est tous sur un pied d’égalité. Le contenu est plus important que la forme et ça c’est devenu rare et précieux. 

On peut même offrir des patrons à un ou une Raveler !

N’hésitez pas à me poser des questions en commentaire ou à ajouter des idées de fonctions Ravelry que j’aurais peut-être oubliées ! 

4 réflexions sur “Ravelry pour les peureux

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant !

    Pour les tricoteuses qui ne sont pas professionnelles, mais auraient un design à proposer de temps en temps, leur est-il possible de créer sa page designer d’un point de vue « administratif » ? Ravelry demande-t-il des justificatifs (numéro de Siret etc), ou peut-on y vendre en tant que particulière comme sur Vinted par exemple ?
    Si tel est le cas, existe-t-il tout de même une option pro, et le cas échéant, est-elle payante, et qu’apporte-t-elle de plus ?

    Merci d’avance pour votre retour, et bon Knit Eat ! 🙂

    J’aime

    1. Bonjour Anna !
      Je ne suis pas 100% certaine de la législation en la matière, j’ai créé mon auto entreprise juste avant de mettre mes premiers patrons en ligne et j’avoue ne m’être jamais posé la question car il me semble logique de déclarer mes revenus. Il y a peut être une somme de revenus tolérée par le fisc sans payer ses cotisations sociales, je ne sais pas. Ravelry ne demande pas de numéro de Siret pour s’inscrire en tant que designer (chaque pays étant soumis à des lois différentes pour les entreprises ce serait compliqué). Par contre je crois me souvenir mais je ne suis pas certaine, qu’il faut un PayPal pro pour recevoir les paiements, et pour ouvrir un PayPal pro il faut un Siret et quelques documents légaux. En effet contrairement à Vinted l’argent ne transite pas par Ravelry, il est versé directement de l’acheteur au designer ce qui engendre des transactions toujours de la même somme de personnes différentes. Ça peut mettre la puce à l’oreille à PayPal sur le fait que ce n’est pas du paiement entre amis mais bien un règlement de marchandises.
      On peut par contre tout à fait proposer ses patrons gratuitement sur Ravelry sans avoir d’entreprise ça j’en suis sûre. En dessous d’un certain montant de ventes mensuelles Ravelry ne prend pas de commission, toutes les infos sur les commissions sont sur leur site.

      J’aime

  2. Dommage ! Je viens de m’inscrire : je ne comprend rien je parle français et français 😕, je n’ai pas fait Mathé sup cet anglais qui revient tout le temps c’est pénible . Je vous comprend concernant la charge de travail en attendant les pauvres bougres se font largués 😕

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s