Des nouvelles, de la poire, du tricot, et le bruit des moutons

Bonjour !

Les articles qui étaient plutôt envoyés en milieu de semaine commencent à se décaler vers la fin de semaine, mais en fait ce n’est pas mal pour combiner avec le jeu du samedi !

J’espère que vous allez bien ! Pour ma part j’ai eu une sorte de corona blues cette semaine. J’ai ressenti quelques jours d’abattement avec fatigue intense et mauvaise humeur sûrement dues à l’atmosphère un peu pesante qui plane ces temps-ci… Je me suis réfugiée dans le tricot intensif, quand ça ne va pas il n’y a que ça de vrai ! J’ai également bien rangé mon matériel de tricot dans ma caisse de pêche à tricot (vous aviez peut-être suivi ma passion caisse de pêche il y a quelques temps). Je vais aussi je pense me remettre au rituel de la petite poire du soir (juste un tout petit verre !) qui m’a tenue d’attaque tout le premier confinement et qui fait vivre les agriculteurs de nos régions…


20190721_120502.jpg20190721_120502.jpg


2021-01-29-040543137.jpg2021-01-29-040543137.jpg

J’ai donc beaucoup tricoté depuis la dernière fois, et j’ai terminé et bloqué mon grand châle en Bouclelaine !


Comme vous pouvez le voir je n’ai pas encore rentré les fils…Comme vous pouvez le voir je n’ai pas encore rentré les fils…

Comme vous pouvez le voir je n’ai pas encore rentré les fils…

J’ai enfin steeké mon gilet disco, je vais faire les finitions et la bordure ce week-end. Ce coup-ci j’ai sécurisé la bête à la machine à coudre. C’est certes plus rapide, mais je préfère de loin le faire au crochet n’étant pas une très habile couturière. J’ai du mal à faire entièrement confiance à la machine. Pas que je me fasse entièrement confiance mais au moins c’est 100% de ma responsabilité si ça rate ! Ceci dit après découpe je trouve le résultat très propre et je ne sais pas encore si je vais coudre un ruban sur l’intérieur pour cacher et renforcer le travail.


2021-01-29-030418349.jpg2021-01-29-030418349.jpg

J’ai commencé un tricot été en coton d’Erika Knight, je suis très contente car il ne se dédouble pas et en plus il est chiné ! Je pourrai mettre à jour mon article sur les fils d’été pour celles et ceux qui n’aiment pas les fils d’été , j’attends pour ça d’avoir aussi tricoté le chanvre et coton de Natissea que j’ai hâte de mettre sur mes aiguilles.


2021-01-29-040541447.jpg2021-01-29-040541447.jpg

Je vais programmer la semaine prochaine un ou deux cours de tricot en video, je m’entraine et je commence à être plus à l’aise avec le logiciel de video, mais aussi avec les lumières et la web cam inclinable que j’ai achetée. Donc il n’y a plus qu’à ! J’attends de voir un peu à quelle sauce nous allons être confinés pour caler des horaires qui conviennent au plus grand nombre. Si vous avez des préférences je suis preneuse en commentaire !

J’ai du mal à retrouver le chemin d’Instagram, c’est mon éternel problème car je n’aime plus ça. J’ai pas mal posté en fin d’année grâce à Later qui permet de programmer la publication des photos sur l’ordinateur, de ne pas y passer trop de temps et donc de ne pas avoir l’application sur le téléphone et c’était bien pratique. Mais je suis en train de me demander si je ne devrais pas confier complètement cette partie à quelqu’un de plus expérimenté que moi ou tout du moins à quelqu’un qui y prend plus de plaisir que moi et qui sait y faire ! Moi c’est ici sur le blog que je me sens bien.

Je vous joins les traditionnelles photos de quartier prises au long de la semaine… se perdre dans les petites rues de Vichy, c’est un vrai remède à la morosité il y a plein de choses à voir. En plus cet après midi l’air sentait le printemps !

Je vais vous laisser avec la question du samedi ! Vous avez jusqu’à lundi pour tenter de trouver la bonne réponse en commentaire, et peut-être gagner un bon d’achat de 5€ sur le site ! Vous pourrez lire lundi la réponse exacte ici, je vous enverrai un petit mail pour vous prévenir. J’espère que cette semaine nous n’aurons pas de soucis d’envois, la dernière fois certains mails sont partis 2 fois et d’autres ont mis 2 jours…


Sainte Marguerite gardant les moutons de Jean FouquetSainte Marguerite gardant les moutons de Jean Fouquet

Sainte Marguerite gardant les moutons de Jean Fouquet

J’ai acheté samedi dernier un livre d’un historien que j’aime beaucoup et dont j’essaye de lire toute l’oeuvre : Michel Pastoureau. Dans ce livre, il nous raconte une différence notoire entre les moutons noirs et les moutons blancs selon nos aïeux du moyen-âge, quelle est cette différence ? (Que celui ou celle qui me répond la couleur soit mité sur plusieurs générations…).

Bonne chance et à très vite !


Bonjour à tous et toutes !

Nous avons une gagnante, vous avez peut-être cru à une blague en lisant son commentaire, mais Selma a la bonne réponse ! Les auteurs du moyen-âge étaient tous d’accord pour affirmer que les moutons blancs font “beh” tandis que les moutons noirs font “meh”, et que les bergers peuvent les reconnaître à la voix. Je demanderai à une bergère de ma connaissance qui a dans son cheptel des Hampshire blanches et des Noires du Velay si elle parle couramment le mouton !

Beaucoup d’entre vous ont écrit que la laine blanche était préférée à la laine noire. Et bien figure-vous que ce n’est pas forcément vrai ! Au début du moyen-âge oui, et pour blanchir la laine on posait les toisons dans les prés sur la rosée du matin (n’est-ce pas poétique ?). Mais à la fin du moyen-âge, on recherchait plutôt la laine noire ! Sur Instagram je vous avais fait une question sur la laine noire des agneaux de Lombardie il y a quelques années.

Quoi qu’il en soit bravo à Selma ! Je tire cette information du livre “Bestiaires du Moyen-âge” de Michel Pastoureau. C’est un auteur très abordable d’une grande générosité et je me sens une affinité particulière avec lui car nous avons vécu le même choc esthétique à quelques (dizaines) d’années d’écart avec le costume vert de Babar… (Je ne le connais pas personnellement, c’est dans un livre que j’ai appris ça).

Vous pouvez aussi l’écouter à propos de la couleur ici c’est passionnant ou à propos des animaux ici . En fouillant sur le site de France Culture vous trouverez des tas d’émissions passionnantes ou de conférences retransmises, à écouter sans modération car ça fait grand bien d’entendre autre chose que les histoires de virus !

Je vous souhaite une très bonne semaine !

31 réflexions sur “Des nouvelles, de la poire, du tricot, et le bruit des moutons

  1. le mouton noir est une brebis galeuse donc un marginal et il y en a tres peu par opposition au mouton blanc qui represente la norme

    J’aime

  2. Pas de réponse au jeu mais merci pour les photos, elles sont très chouette. mon mari, qui allait en cure à Vichy quand il était enfant apprécie aussi !Et j’aime beaucoup le châle. A quand le test ?

    J’aime

  3. Le noir est associé à la mort et au monde animal maléfique, à partir de l’époque féodale, il devient « sinistre et mortifère », le noir couleur infernale, couleur du diable. Le blanc correspond a la pureté.

    J’aime

  4. Le mouton noir a été offert à Noel à sainte Marguerite. Le Père Noel a eu du mal à le faire passer par la cheminée et du coup il a fait office de ramoneur et en a gardé la couleur!

    J’aime

  5. Bonjour Alice, pour Michel Pastoureaux le noir dans la bible ou du moins dans le premier récit de la création a precede toutes les autres couleurs. C’est la couleur de la mort et de l’enfer.Le mouton noir a donc une signification négative alors que le mouton blanc signifie la pureté

    J’aime

  6. Bonjour !

    Les moutons noirs servent à compter rapidement le troupeau : au milieu de tous les moutons blancs, le berger a vite fait de compter les moutons noirs. S’il voit qu’il en manque un il sait qu’il lui manque une partie du troupeau, car il y a environ un mouton noir pour 100 moutons blancs.

    Bon week-end !Fabienne

    J’aime

  7. Alors moi j’ai redécouvert le Martini blanc grâce au 2ème confinement… C’est bien moins local que la poire, je vais songer au Génépi tiens!Sinon, je ne sais pas trop, j’imagine que c’est lié au côté diabolique de la couleur noire, le mouton noir, symbole de mauvaises nouvelles? En tout cas ça m’a donné tellement envie de lire Michel Pastoureau!! Merci 😉

    J’aime

  8. Avec la découverte des teintures et le perfectionnement des techniques de tissage, les éleveurs de moutons ont commencé à privilégier les moutons blancs pour alimenter les ateliers de drapiers en laine. Les moutons noirs et foncés sont devenus plus rares dans les troupeaux.

    Les éleveurs se sont par la suite servis de cette différence marquée en nombre et en couleur pour compter plus facilement les bêtes constituant le troupeau.

    Ces deux raisons ajoutées à la superstition populaire qui oppose le noir et le blanc aurait donné l’expression "mouton noir".

    Bonne fin de semaine !

    J’aime

  9. J’adore tes promenades dans Vichy, il y a quelques belles façades.Pour le mouton noir, je pense au pull de Lady Di que j’ai toujours trouvé charmant.Moi aussi j’attends le patron de ton dernier châle. Et les rayures vertes et blanches toutes fraîches font rêver !Bon week-end à tous

    J’aime

  10. Bêêêê!  C’est évident, les moutons noirs sont des précurseurs de l’élégance.Le noir est si chic, si seyant, il peut convenir à toutes les situations qu’exigent une vie mondaine.C’est eux qui ont inspiré l’incontournable petite robe noir à Gabrielle Chanel…Quant aux moutons blancs, n’en parlons pas, ils sont tellement ploucs ;)Biz,Shaun le Mouton

    J’aime

  11. Bonjour AliceJe n’ai pas de réponse à cette problématique moutonnière en revanche je lis avec plaisir ton article ! Les photos sont chouettes, je ne connais pas Vichy mais savoir que tu en arpenteras bientôt les rues vêtue d’un tricot disco me réjouit !De mon côté je suis sur la route des alpes pour une semaine loin de la capitale, j’emmène Bob prendre l’air.J’espère pouvoir à mon retour m’inscrire pour tester le jacquard pailleté!Lucie

    J’aime

  12. Bonjour Alice,

    Lol, entre la p’tite Poire du soir (espoir !) et les émanations de chanvre, je me demande comment vous réussissez à enchaîner les rangs !!! Mardi = Chandeleur, je vais également aider les distillateurs de ma région en flambant du Grand-Marnier Lapostolle. Youpiii

    Pour en revenir à nos moutons, serait-ce une question de religion : "Michel Pastoureau évoquera aussi les luttes médiévales entre moines blancs et moines noirs sur le territoire d’une symbolique et d’une pratique spirituelle, qui, au XIIIe siècle, finira par interroger au-delà des couleurs de robes le statut tout entier de moines comme celui de l’Eglise : les blancs et riches cisterciens et les ordres mendiants aux couleurs de loups." (moyenagepassion.com).

    Le BLANC était synonyme de "pureté" et de Paradis, le NOIR représentait "l’Enfer" et les ténèbres.

    Avant que vos mites attaquent mes cachemires, soies et autres matières précieuses, il leur faudra une mâchoire d’acier pour traverser les tiroirs de ma commode, housses de plastique individuelles, plaquettes anti-mites et autres boules de cèdre. Même pas peur !

    Bon week-end, bon tricot,Cordialement.

    J’aime

  13. Hello Alice! J’aime tellement tes jeux du week-end, j’apprends toujours des choses 🙂 Et tes promenades dans Vichy me donnent bien envie de retourner y faire un tour, quand ce sera plus raisonnable de se déplacer…

    Au Moyen-Âge, visiblement les moutons noirs et les moutons blancs ne produisaient pas le même son. Le mouton noir faisait "meh" et le mouton blanc faisait "beh"!

    Bonne fin de semaine, bisous ♥

    J’aime

  14. Le mouton noir, c’est un individu qui a un comportement différent des autres, qui ne rentre pas dans la norme. L’expression est souvent utilisée négativement mais pour nous, elle a une connotation positive : le mouton noir n’est pas « moutonnier », il ose se démarquer.Car a bien y réfléchir, la seule différence dans cette histoire, entre les moutons blancs et le mouton noir, la seule différence, c’est que les moutons blanc sont morts ensembles, tandis que le mouton noir, quand viendra le temps de partir, partira seul et au mieux, vaniteux, au pire, plein de regrets.

    J’aime

  15. Bravo Alice ! Je n’ai pas de réponse concernant les moutons noirs mais je peux vous chanter " Bah! bah! black ship have you any wool? yes sir, yes sir, three bags full one for the lady, one for the maid and one for the little girl who live down the lane"Quelle bonne idée les cours vidéo ! par contre j’ai loupé notre rendez vous de mardi dernier: quelle cruche je me suis réveillée 1 h trop tard ;Bon week end à toutes et tous ;

    J’aime

  16. Oh ! Désolée de voir que notre petite réunion de mardi n’a pas chassé le corona blues ! Tu avais vu juste : il faudrait ajouter une goutte de gnôle dans la tisane. D’ailleurs, j’ai complété mes connaissances en gouttes belges (l’honneur est donc sauf !)Pour cette histoire de moutons, je l’ai su parce que Pastoureau en avait parlé dans une émission radio, mais j’ai oublié…

    J’aime

  17. Je crois qu’il naît environ 1 mouton noir pour 100 moutons clairs-blancs et du coup cela facilitait le comptage des receveurs des impôts pour compter les grosses troupes.2 moutons noirs = env 200 moutons. et clac! une taxe !!

    J’aime

  18. Au fil des siècles, un élevage sélectif a été pratiqué en faveur des moutons blancs, car d’une part, leur laine pouvait facilement être teinte dans n’importe quelle couleur, et d’autre part, elle était plus fine et plus prisée que la laine colorée.En tout état de cause, on évitait le mouton "panaché" pour le commerce de leur toison…

    J’aime

  19. Hahaha trop drôle! J’adore l’idée que les moutons parlent des dialectes différents! Donc on pourrait apprendre le mouton comme langue? Comme ce monsieur que j’ai entendu l’autre jour à la radio et qui parle le langage des oiseaux. Fascinant…Quand à Michel Pastoureau, un délice à lire et à écouter, mais je n’ai jamais lu ce livre où il parle des moutons, ou je ne m’en souviens pas. Tiens ça me donne envie de me replonger dans son histoire des couleurs. En commençant par le vert, ma couleur préférée, ça me fera patienter pour voir arriver le printemps ;)Bon lundi!

    J’aime

  20. Bonjour Alice,

    Encore une fois merci pour le partage de ta culture. Et un immense merci pour la découverte des liens vers les émissions dédiées sur France Culture. Je te souhaite de retrouver la pêche… euh…la poire 😉

    J’aime

  21. Bonjour Alice,

    Bravo à Selma. Nos amis moutons ont donc leur propre dialecte comme chaque espèce d’oiseau possède son propre chant à des créneaux horaires différents. Très intéressant, il y a des démonstrations de reconnaissances vocales sur YouTube pour savoir qui chante au jardin ce matin.

    « Le mouton plus intelligent qu’un chien ? C’est ce que laisse penser l’étude que vient de publier l’université de Cambridge (Royaume-Uni). Elle soutient que ce ruminant possède des capacités de reconnaissance faciale comparables à celles des primates… et des humains. » (Article de Vincent Burgat « leparisien.fr » du 11/11/2017 – Vidéo de la Cambridge University « Sheep can recognise human faces from photographs » sur YouTube).

    Rabelais avait détruit leur réputation, sans doute ne les appréciait-il que dans son assiette !

    Bon appétit !

    J’aime

  22. bonsoir,concernant le châle en bouclelaine est ce un nouveau patron?je le trouve très beau et j’aimerai beaucoup le fairemerci et bonne soirée

    J’aime

  23. Michel pastoureau et tous ses livres sur les couleurs. Passionnant ce type. Maintenant je veux savoir ce que c’est cette histoire de costume de babar!

    J’aime

    1. C’est dans "Les couleurs de nos souvenirs" qu’il parle du costume de Babar ! SInon j’ai écouté un super épisode de Concordance des temps sur Babar (pas spécialement sont costume), c’était chouette !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s