Des histoires d’organisation

Bonjour ! 

J’espère que vous vous portez bien et que votre vie à l’intérieur se déroule le plus agréablement possible. Pour celles et ceux qui ne peuvent pas rester à l’intérieur, je vous envoie toutes mes pensées, encore une fois.

De mon côté, ayant la possibilité de travailler partout tout le temps, j’ai la chance de ne pas manquer d’occupation. Cette période est pourtant l’occasion de remettre en question mon rythme et mon organisation de travail. 

Il y a quelques jours je me suis retrouvée face à un problème qui semble anodin, mais qui remet en cause plus de 7 années d’organisation de cerveau : mon disque dur est plein et vu les projets en cours, il est évident que je ne pourrai plus tout stocker sur un seul élément. Tout mon cheminement de pensée et toute mon organisation sont à revoir, et pour ça il me faut me plonger dans 7 ans d’archives. 

Je ne peux pas dire que ce soit une activité désagréable, je me sens assez satisfaite de mon organisation et comme à chaque fois que je range je suis persuadée qu’à partir de maintenant je vais travailler mieux et de façon super ordonnée, et que je ne perdrai plus de temps à chercher des documents quand on me les demande ou quand j’en ai besoin. En général ma vraie nature de bordélique reprend vite le dessus… Mais je suis contente de démarrer de nouveaux gros projets sur des bases saines informatiquement parlant. 

J’ai décidé de consacrer un disque dur (le petit SSD sur lequel je travaille super transportable et qui réfléchit vite) aux travaux en cours, un autre disque dur de 2 To pour tout ce qui est fini et pour mes archives, un autre avec le même contenu en guise de sauvegarde, un troisième de 2 To pour le stockage photo des projets en cours, et j’en ai un dernier qui me sert de Time Machine (c’est un truc sur les Mac pour récupérer son ordi en l’état). 

Si vous avez des astuces rangement numérique, je suis preneuse.

Par ailleurs, depuis un moment j’aimeras simplifier ma façon de travailler qui d’une part génère beaucoup trop de documents et d’autre part souffre mal le fait que je ne travaille pas toujours sur le même ordinateur (j’ai un ordinateur fixe de bureau et un petit portable). 
J’ai l’habitude de rédiger et mettre en page mes patrons sur In Design, de faire les croquis techniques sur Illustrator et les grilles sur Stitch Mastery. Or j’aimerais arriver à me passer d’Adobe (une sombre histoire de vieil ordinateur plus très compatible…), et rédiger mes patrons sur Google Sheet ce qui me permettrait d’avoir tout en ligne. Je ne suis pas encore au point, j’ai des difficultés à mettre en page comme je veux les images par exemple mais sinon je trouve ça pas mal du tout, Google Drive c’est pratique.
Je n’ai pas encore trouvé d’alternative à Illustrator, si certains ou certaines collègues passent par ici je veux bien leur retour sur la question ! 

 

document.querySelector(‘.product-block .product-block’).classList.add(‘is-first-product-block’);

Je ne fais pas que ranger, je patronne et je tricote aussi. J’ai commencé la marinière pour Arnaud en Benjamine de La Droguerie. À vrai dire je l’ai commencée 4 fois. Je voulais me lancer dans une construction topdown avec les manches montées comme je l’avais fait pour le cardigan Hockney, mais la laine étant assez épaisse j’ai du trouver plein d’astuces et m’y reprendre à plusieurs fois pour que ce soit propre. Du coup j’ai décidé de la recommencer autrement, car je me dis que si c’est la galère pour moi ce sera aussi la galère pour vous. 

C’est un tricot qui monte vite avec des aiguilles de 4,5 mm, heureusement j’ai un peu de stock pour la suite du confinement. 

 


20200323_102735.jpg20200323_102735.jpg

 

J’ai presque terminé le patron du pull orange en Fée Fil, et mes Patreonnettes vont bien vite pouvoir se lancer dans les tests. Je suis d’ailleurs à la recherche de testeuses ou testeurs supplémentaires pour un duo moufles et bonnet au jacquard qui nécessite 2 fois 200 m de fingering (couleurs différentes bien évidemment), toutes les informations en suivant ce lien : lien

 


20200316_164428.jpg20200316_164428.jpg

 

Je vous rappelle que les envois physiques de laine, accessoires et livres sont suspendus jusqu’à la fin du confinement. Ce n’est pas de gaité de coeur, mais nous faisons ce que nous pouvons pour les commandes en cours, les commandes à venir seront expédiées quand ça ira mieux.

J’espère que je ne vous ai pas assommés avec mes histoires de fichiers et de rangement, je vous dis à très vite ! 

2 réflexions sur “Des histoires d’organisation

  1. Coucou pourriez vous nous offrir un modèle femme et homme à,télécharger pour nous occuper durant cette période difficile merci pour tour

    J’aime

    1. Bonjour ThérèseComme vous l’écrivez, cette période est très difficile pour tous et donc également pour ma toute petite entreprise. J’ai du stopper les envois postaux ce qui est un manque à gagner conséquent. Nous ne vivons malheureusement pas d’amour et d’eau fraîche ni ma famille ni moi, et je ne sais pas ce que l’avenir nous réserve après cette crise. Il existe des tas de patrons gratuits sur internet proposés par des designers qui ont une autre activité à côté ou par de grosses entreprises qui peuvent se le permettre, je vous invite à télécharger des patrons gratuits chez eux si vous ne pouvez pas soutenir les indépendants qui sont en grande souffrance. Beaucoup d’entre nous ne se relèveront pas après la crise. Merci de votre compréhension.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s