Les chaussettes du premier décembre

Bonjour !

Ça y est le mois des fêtes démarre, et comme chaque année ça me réjouit !

Hier, nous avons ouvert la première case de notre calendrier spécial chaussettes, et j’ai attaqué fort avec une question très difficile. Je vous avais prévenus, cette année c’est pour les vrais !

Cette première case s’accompagne donc de la sortie du patron d’une paire de chaussettes roses, que j’ai tricotées il y a longtemps pour Arnaud. Ce sont des chaussettes très simple, mais pour toute la famille puisque le patron va de la taille 22 à la taille 47 !

 

Patron chaussettes du premier décembre

Aperçu rapide

Patron chaussettes du premier décembre

3,00 €
Ajouter au panier

document.querySelector(‘.product-block .product-block’).classList.add(‘is-first-product-block’);
 

Elles se commencent par la pointe avec un montage à la Turque, le pied se tricote en jersey puis après un talon à gousset, la cheville est en côtes 3 x 1. Le patron est disponible sur le site et sur Ravelry, et offert à mes chères abonnées Patreon qui l’ont reçu dès ce matin !


2019-12-01 10.22.26 2.jpg2019-12-01 10.22.26 2.jpg

Bravo à ma gagnante d’hier qui a trouvé la réponse à mon jeu diabolique. C’était bien une copie du certificat d’études de William Lee que je vous ai postée !

William Lee est l’inventeur de la machine à tricoter les bas et chaussettes ! Il était anglais, et aurait inventé la machine car la fille qu’il convoitait préférait tricoter des chaussettes sur ses aiguilles double pointe que de batifoler avec lui (toute ressemblance avec votre / ma vie ou avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite). La bonneterie tricotée à la main était une activité tellement importante pour la société anglaise que la reine Elizabeth I lui a refusé le brevet de peur de couper le travail aux artisans. Il s’est donc expatrié en France où il a ouvert une manufacture à Rouen sous la protection d’Henry IV . Son entreprise était prospère, mais en pleine crise politique et religieuse tout était précaire et après la mort du roi il n’était plus bon être associé aux protestants. Il est mort dans la misère, mais son frère et son apprenti on finalement réussi à imposer son invention en Angleterre après sa mort.

Sa vie ayant été beaucoup plus riche que mes 3 lignes de résumé, je vous invite si le sujet vous intéresse à lire le livre “stockings for a queen” dont j’ai tiré mon document.

2 réflexions sur “Les chaussettes du premier décembre

  1. Merci Alice! Comme toujours un plaisir de découvrir ludiquement l’histoire du tricot. Les coquetiers et les énigmes me marquaient! 😍 je te souhaite un bon mois de Décembre

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s